Seuls

Cela pourrait être n’importe qui et c’est bien là la douleur. Et c’est comme pour tout le monde qui, se réveillant chaque matin et se regardant dans la glace, pense : « cela pourrait être n’importe qui ». Et la vie, comme une énigme, joyeuse ou malheureuse, la vie engluée dans un temps trop linéaire, comme une flèche. Cela pourrait être n’importe qui. Il pourrait s’appeler n’importe comment. C’est ce que, du moins, il pense, lorsqu’on lui demande son prénom : « comment vous appelez-vous ? » - Je m’appelle Harwan, mais ça n’a aucune importance et je pourrais bien m’appeler n’importe comment, comme n’importe qui. C’est comme ça. Ce n’est rien. Harwan, un étudiant montréalais d’une trentaine d’année, sur le point de soutenir sa thèse, se retrouve, suite à une série d’événements profondément banals, enfermé une nuit durant dans une des salles du Musée de l’Hermitage à Saint-Pétersbourg. La nuit sera longue. Elle durera plus de deux mille ans et l’entraînera, sans qu’il ne puisse s’en douter une seconde, au chevet de sa langue maternelle oubliée il y a longtemps sous les couches profondes de tout ce qu’il y a de multiple en lui. Je m’appelle Harwan.»

Équipe 

texte, mise en scène et jeu Wajdi Mouawad dramaturgie, écriture de thèse Charlotte Farcet conseil artistique François Ismert assistance à la mise en scène Irène Afker scénographie Emmanuel Clolus éclairage Eric Champoux costumes Isabelle Larivière réalisation sonore Michel Maurer musique originale Michael Jon Fink réalisation vidéo Dominique Daviet suivi artistique en tournée Alain Roy régie générale et plateau Jean Fortunato régie son Olivier Renet régie lumière Annabelle Courtaud régie vidéo Dominique Mank durée 2h

Production 

un spectacle de Au Carré de l’hypoténuse-France, Abé Carré Cé Carré-Québec, compagnies de création en coproduction avec l’Espace Malraux scène nationale de Chambéry et de la Savoie, le Grand T théâtre de Loire-Atlantique, le Théâtre 71 scène nationale de Malakoff, la Comédie de Clermont-Ferrand scène nationale, le Théâtre National de Toulouse Midi-Pyrénées, le Théâtre d’Aujourd’hui, Montréal